L’essor du maillot de foot thaïlandais

Le maillot de football est bien plus qu’un simple vêtement. C’est un moyen de revendication. Ce n’est pas anodin de porter une telle tenue, c’est en effet revendiquer des couleurs, l’appartenance à son club de foot préféré. Certains vont le porter le jour du match, d’autres le mettront au quotidien. Sport numéro un au monde, le football est présent aux quatre coins de la planète et le « phénomène » maillot de foot est présent sur tous les continents, plus prononcé cependant sur certains d’entre eux, à commencer par l’Europe.

Comment ne pas évoquer la rivalité entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Les maillots de ces deux clubs prestigieux, peut-être les deux plus grands au monde, se vendent par millions. Mais des équipes comme Manchester United, Manchester City, Chelsea, Arsenal, le Bayern Munich et le Paris-Saint-Germain ne sont pas en reste. D’ailleurs, ces clubs, afin d’accroître leurs ventes, organisent des tournées « merchandising » en début de saison, sur les autres continents (Amérique et Asie). Sur ce dernier, la passion est totale. Les asiatiques sont dingues de football européen, un peu moins du leur. Certes, la Chine, à coup de millions de dollars, est parvenue à attirer quelques gloires du football mais cette tendance reste éphémère.

Un phénomène venu du rap

Il existe cependant un phénomène surprenant : la vente de maillots de foot thaïlandais en France… On est en revanche davantage dans la mode que dans la passion pour le ballon rond puisque ces tenues ne sont pas celles des équipes officielles. C’est le look qui séduit les ados. Avec des couleurs fluo (jaune, orange, bleu, vert et rose), et des motifs asiatiques, ils ne manquent pas d’attirer les regards. Ces sont les rappeurs prescripteurs tels Jul, Alonzo, les MMZ ou encore PNL, qui ont contribué à l’essor de ces maillots de foot thaïlandais en les portant en concert ou dans leurs clips. Depuis, c’est un raz-de-marée coloré qui inonde les rues françaises et ça devrait durer.

Un commentaire ?