Transformer son hoverbard en kart ? C’est possible

Cela fait maintenant plusieurs années que le hoverboard a fait son apparition en France. Si les débuts ont laissé sceptiques les premiers utilisateurs, le bouche à oreille a fait son œuvre. Désormais, cet objet est rentré dans notre quotidien et représente un vrai moyen de déplacement efficace et écologique. Mais l’hoverboard ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Voilà pourquoi de nouvelles extensions ont vu le jour ces dernières semaines. Zoom sur les nouvelles possibilités pour transformer son hoverboard en … hoverkart!

L’hoverboard, c’est quoi ?

Véritable invention futuriste à la conception, l’hoverboard tient son origine du film « Retour vers le futur 2 ». Sorte de skateboard du futur, cet objet a la cote chez la jeune génération. S’il aura fallu plusieurs dizaines d’années pour réussir à commercialiser un produit final, les possibilités de développement sont encore multiples pour l’hoverboard. Appelés techniquement, gyropodes sans guidon et sans selle, ces skateboard 2.0 ne sont pas vendus à des prix exorbitants. La preuve, une rapide recherche sur le net le confirme, Entre 200 et 300 euros. Un montant dérisoire au regard de l’innovation technologique. Mais ce n’est pas tout…

La version à trois roues

Évidemment, plusieurs sociétés ont poussé leurs recherches pour améliorer les performances de ces hoverboard. Outre la bataille juridique que se livrent plusieurs créateurs sur la paternité du projet, ce marché est encore en pleine mutation. Voilà pourquoi on assiste depuis quelques semaines à une innovation majeure pour l’hoverboard. En effet, une société américaine a eu la bonne idée de faire évoluer le modèle initial en version à trois roues pour se déplacer plus facilement. Après plusieurs essais infructueux, les derniers tests ont été concluants et un kit est actuellement disponible dans le commerce pour convertir votre hoverboard en hoverkart

Une installation simple

Le vrai avantage de ce kit est sa simplicité d’installation. Disponible sur le net, il est livré avec deux sangles, des pieds, des leviers d’accélération et de freinage, d’un siège, d’un train avant et arrière et enfin une roue. Grace à des tutos, il est enfantin d’assembler le kit pour customiser votre hoverboard en quelques minutes. Après l’assemblage, il faut tester l’hoverkart pour valider son bon fonctionnement et le tour est joué. Enfin presque… Car il vous faut maintenant piloter un hoverkart. Et cela nécessite quelques coups d’essai.

Attention au pilotage

Le seul inconvénient de l’hoverkart est sa conduite. Pour avancer, il suffit d’appuyer sur les deux manettes de direction alors que pour freiner il vous suffira de tirer vers vous ces deux manettes directionnelles. Autre particularité : les virages. Pour tourner à gauche, il va falloir tourner la poignée droite et pour aller à droite il faudra tourner cette même poignée vers la gauche. Pas très instinctif mais les utilisateurs le confirment.  En quelques minutes, les automatismes arrivent et la conduite devient plus assurée. Avec des prix ne dépassant pas la centaine d’euros, l’investissement est vite rentable au regard des avantages décrits auparavant. Pas de doute, l’hoverboard et l’hoverkart ont de beaux jours devant eux. Et ce n’est pas Marty McFly qui s’en plaindra…

Un commentaire ?