Comment interpréter les états financiers d’une entreprise ?

Un état financier est un rapport comptable, à l’instar des comptes annuels. Il fournit des informations sur la situation de l’entreprise, sa structure financière, son patrimoine, ses performances mais aussi sa rentabilité. Comment interpréter ces états financiers ?

À quoi servent-ils ?

Les états financiers permettent de pouvoir analyser la situation financière d’une entreprise dans le cadre par exemple d’une opération de fusion ou de scission. Ils aident alors à la prise de décision (calcul des apports d’actifs, entre autres).

Ils peuvent aussi aider à comparer dans le temps (bilan d’une année sur l’autre) et dans l’espace (étude de la concurrence).

Qui intéressent-ils ?

Les états financiers rassurent les actionnaires bien sûr, les dirigeants et les salariés mais aussi les banquiers et les investisseurs.

Savoir les lire et les interpréter peut alors devenir un sérieux atout et rapporter même beaucoup d’argent !

Les entreprises commerciales, artisanales, industrielles et libérales ont donc tout intérêt à les établir. Ils permettent de pouvoir mieux investir.

Quelques indicateurs de lecture

Les états financiers sont établis par différents tableaux :

  • Les tableaux des comptes de résultats qui mesurent votre rentabilité au cours de l’exercice comptable,
  • Les tableaux du bilan qui rendent compte de votre patrimoine, ce que votre entreprise possède (ses actifs) et ce qu’elle doit (ses passifs : capital, réserves, provisions, dettes…). L’équilibre doit absolument être atteint en fin d’exercice.
  • Les annexes, c’est-à-dire une note complétant les infos chiffrées et proposant une lecture des comptes sur les diverses opérations, les postes et les variations significatives.

Or, certains indicateurs peuvent donner lieu à des interprétations :

  • L’évolution des comptes clients rend compte de la santé de l’entreprise : s’ils augmentent plus vite que les revenus, cela donne à penser que vous stimulez des revenus d’une manière fictive. Et si, d’après les calculs sur les délais de paiement, ceux-ci s’avèrent trop élevés, c’est le signe plutôt négatif que vous avez du mal à vous faire payer.
  • Les stocks révèlent bien des choses : s’ils sont plus importants que le rythme de vente, le calcul du ratio de rotation mettra en évidence une gestion trop onéreuse des invendus, or vos actifs sont composés de ces stocks, ce qui n’est pas très bon…
  • Le taux d’impôt est un autre indicateur important : la baisse du taux d’impôt peut en effet signifier une volonté de gonfler artificiellement une croissance des bénéfices…
  • Les bénéfices peuvent aussi être gonflés artificiellement par la vente d’une entité sans lien avec votre activité principale…

Pour éviter les mauvaises interprétations, le mieux est de trouver un comptable en ligne, une solution qui facilite votre quotidien d’entrepreneur. Il vous donnera de précieux conseils.

Un commentaire ?