La Bretagne autrement, les astuces pour un road trip réussi

Troisième destination après Paris et la Corse, la Bretagne est toujours un coup de cœur lorsqu’il s’agit de choisir sa destination de voyage en France. De Saint-Malo à Quiberon, de Quimper à Rennes, de Ploudalmézeau à Redon ou bien encore, de Concarneau à Trégastel, la Bretagne est un territoire riche, plein de surprises et de contrastes. Du bord de mer aux charmes des terres, la Bretagne ne manque d’ailleurs pas d’attraits. Et, si le camping-car fait des émules, il existe un autre moyen de découvrir le terroir breton : le voyage en van aménagé. Voyager en van aménagé est un rêve de beaucoup de voyageur, d’aventurier ou de « digital nomad », dans tous les cas, il est un moyen de transport qui crée de plus en plus d’émules.  

Préparer son voyage en van aménagé

À mi-chemin entre un utilitaire et un camping-car, le van aménagé permet de partir en goguette sur les routes de Bretagne simplement et en totale liberté. Il est sans doute là le secret de son succès. Quoi qu’il en soit, rien de tel que de commencer son road trip par la capitale bretonne : Rennes. Sa richesse et sa diversité patrimoniale sont alors un avant-goût des découvertes possibles pendant le séjour en Bretagne. Pour que le voyage se fasse en van aménagé, il suffit alors d’opter pour le modèle de son choix et pour cela, de trouver un loueur à Rennes. Une fois fait, il sera alors possible de sillonner la région au travers de différents sites naturels, culturels et/ou patrimoniaux, mais aussi de faire des escales gourmandes pour émoustiller les papilles. Le rêve devient alors réalité. Pour autant, pour que cette nouvelle façon de voyager, libre et au plus proche de la nature, soit un rêve et non un cauchemar, autant le préparer au mieux. Et, pour cause, à l’image des autres moyens de transport, il présente lui aussi quelques spécificités. 

Dans un premier temps, il faut avoir à l’esprit que le voyage en van aménagé est un vrai mode de vie et demande à avoir un certain état d’esprit : celui de communier avec la nature. Même s’il est possible et envisageable de louer une chambre d’hôtel ou de réserver dans un camping des nuitées tout au long du road trip, le principe est de faire escale au plus près de la nature ! En parallèle qui dit « van aménagé » dit également « espace restreint ». C’est pourquoi il est important d’optimiser chaque centimètre carré de l’espace pour y trouver sa place, de s’organiser au quotidien et surtout d’opter pour ce qui est essentiel, indispensable. Et surtout, sans être maniaque, il faut cependant penser que chaque objet à sa place afin d’éviter de se sentir « envahi » ou « étriqué ». L’épanouissement ne serait être optimum dans un espace peu ou entièrement désorganisé, en bazar. Chaque objet à sa place et doit être rangé à sa place après utilisation. Côté hygiène, il est important de réduire son impact et d’opter pour des produits d’hygiènes écologiques, des produits biodégradables par exemple. 

En marge, comme en randonnée, mieux vaut prévoir les indispensables pour un road trip en van aménagé. Il faut alors compter dans ses effets personnels, un GPS, une douche solaire, une lampe dynamo, une trousse de premiers soins, une liseuse, un sac de couchage, une glacière et des vêtements adaptés et surtout adopter le « Ranger Packing », la technique de pliage pour gagner de la place.

Un commentaire ?