Les bons réflexes à prendre lorsque l’on se lance dans un projet immobilier

Se lancer dans un projet immobilier est une démarche de longue haleine, notamment lorsque c’est la première fois pour un individu seul ou un couple. En effet, l’acte d’achat d’un appartement ou d’une maison constitue en lui-même le dénouement d’une longue chaîne d’actions et de décisions qui mène à ce Graal qu’est le statut de propriétaire de son propre toit. Ainsi, avant de se lancer, il convient d’observer quelques règles de base élémentaires, afin que le projet ne vienne pas s’enfoncer dans la vase à la première difficulté venue. L’un des premiers critères à bien analyser est le financement du projet et la capacité du ménage à s’endetter.

Calculer sa capacité mensuelle de remboursement d’un emprunt

En général, lorsqu’un ménage prend la décision de se lancer dans un projet d’achat immobilier, un rendez-vous avec la banque est l’une des premières étapes à l’agenda. Avant d’arriver devant le banquier, mieux vaut anticiper et vérifier par soi-même ce que les ressources du couple peuvent permettre en terme de capacité à s’endetter. Il est notamment possible de faire le calcul en quelques clics du montant du prêt immobilier que l’on va solliciter et de celui des mensualités à rembourser en cas d’achat effectif. Deux paramètres très importants, que le banquier scrutera certainement avec attention.

Construire un plan d’épargne sérieux dans le temps

Avant de solliciter une banque, il est également recommandé de se lancer dans un projet immobilier en ayant une somme de départ à apporter – qui permettra d’alléger quelque peu le montant des mensualités du crédit à rembourser. Pour cela, si l’on ne reçoit pas un apport de l’extérieur, il conviendra de mettre en œuvre un plan d’épargne dans le temps, en mettant de côté chaque mois une certaine somme sur un compte dédié. Dans cette optique, l’ouverture d’un Plan Épargne Logement (PEL) représente une excellente solution.

Un commentaire ?