Les critères de choix pour un spa

Inutile de se rendre au sein de l’un des spacieux espaces conceptuels de soins pour profiter des bienfaits du spa ni de devoir traverser l’Atlantique pour se faire un drive-in version spa comme à Montréal. Ses effets bénéfiques sur le corps et l’esprit – évacuation des toxines, réduction des douleurs corporelles, amélioration de la circulation, relaxation et relâchement du corps notamment – sont à portée de tout à chacun, et ce, sans devoir franchir le seuil de son domicile ! Mais voilà, quels sont les critères pour recréer une ambiance intime, confortable à l’effet relaxant immédiat ? Comment tout simplement choisir son spa ?

Les critères de choix

La tendance est au spa nul n’en doute. D’ailleurs, les ventes de spa qui ne cessent d’augmenter depuis ces dernières années le prouvent bien. Bassin d’eau chaude chauffé entre 37 et 40 degrés Celsius, filtrée, traitée et recyclée en permanence pendant huit heures chaque jour, équipée de buses hydromassantes, le terme « Spa » viendrait de la contraction d’une expression Latine « Sanistas Per Quam », qui signifie la santé par l’eau. Pour l’anecdote, les premiers à l’avoir compris furent les Romains avec leurs fameux thermes.

Pour bien choisir son spa, il convient donc de définir correctement ses besoins – intérieur/extérieur, 2/4/6/8 places par exemple – mais surtout connaître avec précision la place disponible pour l’installer. En effet, les possibilités sont multiples. Pour le reste, suivez le guide ci-après.

Les types de spas

En fonction de la configuration du logis ou de l’extérieur, il existe trois types de spas. Les premiers, les spas encastrables sont fixes et nécessitent alors de mener à bien des travaux pour l’installer afin qu’il soit enterré ou semi enterré. Les seconds, les spas hors-sol sont mobiles et peuvent donc être déplacés plus facilement. Les deux modèles existants – spa rigide avec une cuve en acrylique et un habillage en composite ou en bois ou un spa gonflable en PVC laminé – demandent cependant à ce que l’assise soit plane et stable qu’il soit installé aussi bien en extérieur qu’en intérieur. Pour finir, le spa de nage se différencie des deux autres catégories de spa par sa possibilité d’exercer une nage à contrecourant.

Quel que soit le modèle choisi, la cuve doit être bien isolée grâce à une mousse en polyuréthane de forte densité et la base doit être moulée d’une seule pièce en plastique rigide, voire doublée d’un plancher pour les modèles de spas extérieurs. Afin de gérer les différentes fonctions et assurer un confort optimum, mieux vaut s’assurer que le boîtier électrique relié au tableau de commande électronique obéisse aux règles de sécurité électriques et aux normes en vigueur.

Les options possibles

En fonction du modèle, il existe des spécificités quant aux accessoires proposés. Accessoires qui ne sont pas vains puisqu’ils conditionnent fortement le confort des usagers du spa.

Outre la qualité de la cuve du spa, l’isolation, l’implantation des jets aux bons endroits, le nombre de jets, l’ergonomie de la cuve, le système de chauffage de l’air pour avoir des bulles chaudes, le spa peut être équipé de LED aux couleurs relaxantes ou énergisantes qui illuminent l’eau. Ainsi, chacun peut bénéficier des bienfaits de la chromothérapie. Une couverture isothermique ou une bâche de protection peut équiper le spa afin de réduire la facture d’électricité. Le spa peut être équipé d’une main courante, de marches d’accès pour pouvoir y rentrer et en sortir plus facilement surtout lorsque l’on est en perte d’autonomie. Sans oublier que ce dernier peut être équipé de tablettes pour pouvoir y poser des objets ou encore des oreillers pour véritablement se relaxer pour ne citer que ces options.

Les systèmes de chauffage, d’hydromassage et de filtration

Afin de maintenir une température constante et agréable, il convient de s’attarder sur le système de chauffe. En effet, la puissance doit être adaptée à la capacité du spa. En général, la moyenne se situe entre deux et neuf kilowatts et peut atteindre douze pour les modèles encastrés de grande capacité. Mieux vaut que la résistance soit en titane, durable et résistant, elle demande également moins d’entretien.

Quant au système d’hydromassage ce qui compte ce n’est pas le nombre de jets, mais tout simplement leurs caractéristiques. Pour diversifier les actions revigorantes, décontractantes notamment sur toutes les parties du corps, il convient de préférer un modèle de spa avec des jets de formes et de tailles différentes et surtout réparties sur toute la surface intérieure de la cuve.

Troisième point essentiel : le système de filtration. Afin d’éviter le développement et la prolifération d’algues, de bactéries, il est essentiel que l’efficacité du système de filtration soit optimum. Pour cela, le filtre à sable quartzifère peut être associé à un skimmer à cartouche puis combiné à un système de purification à l’ozone afin de minimiser le recours aux produits d’assainissement spécifiques.

Après, il ne reste plus qu'à recréer une ambiance zen – une musique relaxante, une lumière douce et chaleureuse, des notes parfumées par exemple – pour profiter pleinement du spa, seul, en famille ou entre amis.

Un commentaire ?