Quelques gestes simples pour soulager le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien est un ensemble de symptômes douloureux affectant la main, le poignet et l’avant-bras touchant de très nombreux travailleurs. Il existe toutefois des mouvements simples qui, lorsque pratiqués, peuvent aider à le soulager.

Du pouce à l’annulaire, en passant par le poignet : l’origine de cette douleur

Le syndrome du canal carpien est un ensemble de symptômes occasionnés par une irritation du nerf médian. Le nerf médian traverse le canal carpien, un espace creux situé au centre du poignet. Son rôle est d’acheminer les signaux du cerveau vers le pouce, l’index, le majeur et l’annulaire. Cette information peut être de nature motrice, mais peut également être liée à la sensation de température, de douleur et de sensibilité au toucher. Si nous effectuons les mêmes gestes jour après jour, les tendons responsables de ces gestes deviennent enflammés et gonflent. L’ouverture du canal carpien s’en trouve réduite, ce qui comprime le nerf et l’irrite. Les symptômes résultants sont : engourdissement, picotements, fourmillement, douleur et perte de dextérité.

Dès lors, il devient difficile pour la personne d’accomplir des gestes simples sollicitant la motricité fine, tels que boutonner un vêtement, manipuler un téléphone cellulaire ou tourner une clé dans une serrure. Pour en savoir plus sur les causes, symptômes et traitement du syndrome du canal carpien de la main, veuillez vous adresser à un professionnel de la santé.

symptômes et traitement du syndrome du canal carpien de la main

Soulager le syndrome du canal carpien par des étirements

Les facteurs de risque associés au syndrome du canal carpien sont surtout liés au type de travail effectué, mais aussi à l’état de santé, puisque certaines maladies telles que l’arthrite, le diabète et l’hypothyroïdie augmentent à la fois la taille et la forme du poignet ainsi que celle du nerf médian. Des mouvements à faible amplitude souvent répétés, une position non naturelle de la main, une préhension serrée, une pression sur la paume et des vibrations prolongées sont tous des facteurs de risques. Il est donc fortement avisé de prendre des pauses régulièrement lorsque vous êtes au travail et d’accomplir le plus souvent possible des tâches qui sollicitent des muscles nouveaux.

Si vous manipulez une souris plusieurs heures par jour, sachez qu’il en existe plusieurs formes, dont certaines sont mieux adaptées à l’ergonomie de la main. Au cours de la semaine de travail, si les douleurs persistent, vous pourriez aider vos mains à se relâcher en faisant rouler une balle souple entre vos paumes ou en vous appuyant sur votre bureau, les avants-bras en ouverture et les paumes tournées vers le haut. La pratique du yoga peut s’avérer bénéfique. Les élastiques d’entraînement peuvent être utilisés durant les pauses afin d’étirer le haut du corps. Optez pour des étirements soutenus, par exemple en pressant le dos des mains ensemble sur la région du cœur, plutôt que de secouer vos bras, ce qui provoquerait un stress supplémentaire

Un commentaire ?