Trois choses à savoir sur les étiquettes des vêtements

À la question « que regardez-vous en premier dans un rayon de magasin de prêt-à-porter ? », la plupart des clients répondent « les vêtements ». Pourtant, nous sommes de plus en plus à regarder les étiquettes, et pas uniquement pendant les périodes de solde. C’est en effet l’élément qui nous donne le plus de renseignements sur ce que l’on achète. Que nous disent-elles ?

Elles garantissent la marque

C’est sa première fonction. Elle porte le nom de la marque du créateur ou bien de l’enseigne qui la distribue. C’est une garantie d’authenticité très importante, notamment lorsqu’il s’agit de vêtements de luxe. Par exemple, certains magasins proposent des articles de marques dégriffés à prix soldés. Cela signifie tout simplement, que l’on achète la tenue sans l’étiquette de la marque dessus. 

Elles informent les consommateurs

C’est en réalité la partie que l’on regarde le plus. La première chose que l’on voit, c’est le prix notamment lorsqu'il y a des réductions pendant les soldes, c’est d’ailleurs celui-ci qui fait foi en cas de différence d’affichage à la caisse. Ensuite, l’indication de la taille est tout aussi importante. En revanche, nous regardons un peu moins les consignes de lavage, ce qui pourrait nous épargner quelques désagréments au moment de la lessive et du repassage. Enfin, vous trouverez sur l’étiquette des informations sur la composition du textile, des accessoires ainsi que sur la provenance du produit.

C’est un argument marketing

De plus en plus, les enseignes spécialisées dans la vente de vêtements font éditer des étiquettes supplémentaires à joindre à celle du prix et des informations habituelles. Elles ont une vocation purement marketing, avec un design soigné, et elles sont souvent faites d’un matériau original. Les marques de luxe auront à cœur de mentionner le nom de la couturière qui aura entièrement fabriqué le vêtement à la main. D’autres créateurs mettront en avant la provenance du tissu, notamment dans le domaine du « made in France », ou mentionneront que le produit provient du commerce équitable. Enfin, la qualité du tissu peut-être mise en avant, notamment dans le secteur des produits naturels ou labélisés bio.

Un commentaire ?