Achat de lampe de chevet : comment bien choisir ?

Pour certains, il s’agit juste d’un élément du décor ayant une vocation esthétique. Pour d’autres, c’est un élément fonctionnel servant à fournir un éclairage convenable et éviter les éblouissements. Il y a aussi une attitude médiane combinant les deux approches sus-citées. Voici quelques critères de sélection pour être certain de ne pas vous tromper. 

Quelques détails à propos des lampes de chevet

La plupart des lampes de chevet peuvent être rechargées via un port USB. Leur durée de vie globale oscille autour de 50 000 heures. Le minimum est d’offrir trois niveaux de luminosité, certains modèles offrent des variations comprises entre quatre et cinq couleurs. Les luminaires LED tiennent environ 50 000 heures et ont une intensité minimale de 5W. Quant aux ampoules fluorescentes, leur durée de vie avoisine les 10 000 heures pour une intensité d’au moins 9W. Il faudra vous demander ce que vous ferez le plus avec cette lampe de chevet. Au besoin testez en plusieurs modèles avant d’effectuer un choix définitif.

Trois critères pour cibler vos besoins

Pour l’achat de lampe de chevet design, tenez compte des autres sources de lumière déjà présentes dans la pièce. C’est une des premières règles : il vaut mieux plusieurs sources lumineuses de petite puissance plutôt qu’une puissante lumière. Notez qu’un seul luminaire diffusant une lumière puissante éclairera juste une partie de la pièce et le fera de manière brutale. Second cas : la lumière émise est trop faible, la plus grande partie de votre chambre sera immergée dans la pénombre. Conséquence : douleurs dans les yeux pour vous et finalement consultation chez l’opticien. Une règle est qu’une pièce convenablement éclairée a au moins deux sources lumineuses : une directe (telle qu’une lampe de chevet) et un lampadaire ou un lustre jouant le rôle d’éclairage indirect.

La lampe de chevet idéale

Dans tout bâtiment, la lampe de chevet idéale doit avoir certaines caractéristiques : d’abord, un bras flexible. La raison est simple, il sera plus facile d’en modifier l’orientation, donc d’ajuster la lumière, de déplacer la source lumineuse pour l’amener exactement là où elle est nécessaire. Le bras flexible idéal doit permettre un réglage en hauteur, mais aussi dans le sens de la largeur et de la longueur. Ensuite, la lampe doit être asymétrique c’est-à-dire diffuser une lumière ayant une intensité inégale, selon l’endroit situé en dessous. Enfin, pensez à choisir la lampe de chevet ayant la plus importante longueur du câble d’alimentation.

Un commentaire ?