Comment bien choisir son composteur ?

Le composteur est l’outil idéal pour créer de l’engrais bio. Celui-ci séduit les « éco-citoyens » qui jardinent en mode écolo. Parmi les nombreux et différents modèles de composteurs qui sont à votre disposition dans le commerce, lequel choisir ?

Adapter le composteur à la superficie de son jardin

Les composteurs ou encore silos à compost existent sous différents volumes. Il est donc difficile à première vu de savoir si on a besoin d’un composteur de 200 ou de 1200 litres ? L’important à prendre en compte, est la superficie du jardin…

Si la superficie de votre jardin ne s’étend pas au-delà de 300m², un composteur de 200 à 400 litres devrait suffire. Jusqu’à 800m², les bacs à compost de 400 à 800 litres seront mieux adaptés. Pour des jardins plus spacieux, préférez les silos de 1200 litres (comme les modèles Beckmann qui sont conçus en bois et très esthétiques). Mais ce n’est pas tout, d’autres critères de choix sont à prendre en considération.

Un composteur en bac

Les composteurs en bac se présentent sous plusieurs formes et matières. Les bacs traditionnels, de forme cubique, sont en général en plastique ou en bois traité autoclave. Ils sont constitués au minimum d’un bac de dépose pour les déchets et une trappe au sol permettant de récupérer l’humus (matière résultant de la décomposition de végétaux). Aujourd’hui, il existe cependant de nombreux modèles de base plus complets. Composés de plusieurs tiroirs (comme chez Bellijardin) ou compartiments (modèle ProMax, sur cémonjardin.com, très grand et pratique), ils facilitent les différentes phases de vieillissement des déchets à rajouter petit à petit aux déchets azotés pour un meilleur compostage. On en trouve à large ouverture, pour une dépose plus facile (chez Graf, avec le modèle Eco-King, avec en option, une grille anti-nuisibles), et à face avant amovible pour un brassage vraiment efficace (chez Parlons Jardin). Si vous optez donc pour un composteur en bac, vous avez le choix des modèles, du plus simple au plus complet.

Les modèles en tambour

Certains modèles sont dits « en tambour » : Ils fonctionnent selon le principe d’une cuve cylindrique qui tourne et qui permet le mélange et l’aération du compost (un peu comme une bétonneuse). Ces modèles sont de loin les plus efficaces car ils accélèrent le processus de vieillissement des déchets grâce à un meilleur brassage. Ils assurent également un compost en deux semaines seulement (modèle Compos-Tumbler, chez Jardins Animés), contre cinq mois avec les bacs traditionnels ! Ces composteurs en tambour sont quand même moins esthétiques et surtout plus chers.

Quelques outils nécessaires pour un compost réussi Munissez-vous d’une fourche pour le brassage, d’un aérateur (sorte de tuyau à ailettes), d’un thermomètre et d’un tamis pour récupérer un compost prêt à l’emploi.

Un commentaire ?