Bien jardiner : les outils indispensables

Même si les outils ne font pas de chacun de nous de bons jardiniers, il n’en demeure pas moins qu’ils sont essentiels pour le devenir et le rester. D’ailleurs, à l’image de tous les métiers, il est essentiel de bien s’équiper pour jardiner dans de bonnes conditions. D’ailleurs, il ne viendrait pas à l’esprit d’un informaticien de travailler derrière son ordinateur sans un tapis de souris ni un fauteuil ergonomique des heures durant. Bref, au potager comme ailleurs, le calendrier mois par mois demande à tous les jardiniers en herbe de s’atteler à des tâches bien spécifiques. Rien de tel dès lors, que de faire un bref inventaire des outils de base. 

Le b.a.-ba des outils au jardin

Choisir les bons outils, c’est opter pour un outillage qui convient aux diverses activités à mener au jardin, mais aussi trouver ceux qui conviennent à sa morphologie à sa force.

La brouette

Difficile de s’en passer. Et pour cause, il y a toujours quelque chose à transporter d’un côté et de l’autre du jardin. Qu’il s’agisse de la terre, du bois pour la cheminée, des cailloux et des pierres pour refaire une allée, des feuilles mortes à mettre dans le composteur ou encore des outils pour s’économiser un trajet, la brouette et comme la farine pour le boulanger : INDISPENSABLE. 

Du coup, il est impératif de la choisir correctement. Mieux vaut privilégier un châssis robuste pour lui assurer une meilleure longévité, des pieds éloignés l’un de l’autre pour lui conférer une meilleure stabilité, opter pour une caisse en acier galvanisé pour la robustesse puis une ou plusieurs roues de brouette selon l'usage que l'on en fait. Quoi qu’il en soit brouette doit pouvoir se faufiler de partout dans le jardin, ne pas être trop lourde à vide et surtout très maniable. La brouette est l’allié du jardinier et doit de ce fait, le soulager des charges à déplacer de part et d’autre du jardin.  

La bêche 

Elle est incontournable pour aérer et amender le sol, mais aussi pour faciliter l’élimination des mauvaises herbes. La bêche est également utile pour creuser des trous lors des plantations d’arbres et d’arbustes. Mieux vaut qu’elle possède un rebord afin d’éviter d’enfoncer en même temps son pied dans la terre, mais aussi pour appuyer le pied dessous et faciliter grandement le geste. 

Dans le cas d’un sol lourd et caillouteux, la fourche à bêcher est à privilégier. Elle permet alors d’émietter les mottes de terre et d’éliminer plus facilement les gros cailloux et les racines des herbes indésirables. Pour les petites surfaces, les fourches légères suffisent. Pour finir, si la terre est légère, la grelinette suffit amplement. 

La binette 

Pour ceux et celles qui ont à cœur de maintenir un jardin dans un bon état de propreté, la binette est un outil futé. D’un côté, la lame de la ratissoire permet de creuser des sillons, de sarcler, d'émietter les petites mottes en une fine couche de terre et de l’autre, cette même lame très affutée sectionne sans effort au collet les herbes envahissantes. Un outil deux en un très efficace et fonctionnel. 

Le râteau 

Rien de tel que le râteau pour éliminer en surface les petits cailloux, les débris végétaux pour obtenir une terre bien nivelée et fine. Il vient d’ailleurs en complément après avoir bêché le sol. Après avoir fait les semis, le râteau permet également de recouvrir les graines puis de tasser légèrement celle-ci afin pour que les graines adhèrent correctement au sol. 

Le sécateur

Outil de tous les instants, c'est un objet indispensable pour tous les nettoyages et les petits travaux de taille.

Les autres outils du parfait jardinier

La serfouette et la griffe à dents sont complémentaires de la binette. Parfaites pour sarcler, ameublir, aérer, mais aussi pour nettoyer la terre. La serfouette permet plus particulièrement de tracer des lignes pour les semis.

Le plantoir permet de faire des trous pointus dans lesquels il est ensuite possible de placer délicatement les jeunes plants sans endommager les racines et les radicelles. 

Le transplantoir. Cette petite pelle est indispensable pour arracher les plants sans les abîmer, mais aussi pour creuser des petits trous.

Le cordeau est bien utile pour tracer des rayons droits et parallèles, mais aussi des cercles.

Le tamis lui permet d’obtenir une terre assez fine pour recouvrir les semis sans les étouffer avec d'éventuels débris.

L’arrosoir ou le tuyau d’arrosage est une des clés de la réussite pour le jardinier. Et pour cause, sans eau les plantes ne survivent pas !

Sans oublier les tuteurs, une pelote de raphia notamment. 

Quoi qu’il en soit, si travailler avec le bon matériel est plaisant, il le sera d’autant plus si ce dernier est en bon état. Bien entendu sa durée de vie dépend de sa qualité, mais aussi des soins que l’on peut porter à ses outils. Nettoyage, désinfection, entretien, rangement dans de bonnes conditions, autant d’astuces pratiques qui permettent aux outils de servir d'année en année, mais surtout, de rentabiliser au mieux l’investissement de départ en prolongeant leur durée de vie.

Un commentaire ?