Vider la fosse à eaux usées : quels sont les coûts à calculer ?

Les anciennes fosses septiques ne sont plus autorisées depuis longtemps, mais même les stations d’épuration modernes à trois chambres doivent être vidées de temps en temps. Le coût de cette vidange est expliqué en détail par un expert en contrôle des coûts lors de l’entretien.

Quel est le coût de la vidange d’une fosse septique ?

Les coûts dépendent de la quantité de matériel à éliminer, ils ne peuvent donc pas être donnés sous forme de somme forfaitaire. La fréquence des vidanges joue un rôle dans les coûts annuels.

Il faut d’abord faire une distinction :

  • s’il s’agit d’une fosse de collecte des eaux usées sans égout
  • s’il s’agit d’une petite station d’épuration classique
  • s’il s’agit d’une zone humide construite
  • si les boues de vidange peuvent être épandues sur les propres champs

Les fosses de collecte dites « sans égout » sont des bacs de collecte des eaux usées pures qui sont installés sous terre. Ils collectent les composants solides et liquides des eaux usées. Ils sont encore utilisés aujourd’hui dans des cas isolés dans des zones de protection des eaux ou dans des bâtiments isolés avec un niveau d’eaux usées très faible.

Le coût de leur vidange dépend de la taille du conteneur de collecte et de la quantité d’eaux usées produites à intervalles réguliers. Selon la taille de la cuve, le coût de sa vidange tourne généralement autour de 200-300 euros, mais le coût annuel est nettement plus élevé que pour les petites stations d’épuration typiques, car des vidanges plus fréquentes sont nécessaires.

Les petites stations d’épuration habituelles ne nécessitent que l’élimination des boues dites fécales. Selon le dimensionnement de la petite station d’épuration et la quantité d’eaux usées, cette vidange est généralement nécessaire 1 à 2 fois par an. Avec les tailles habituelles des ménages, cela entraîne des coûts de l’ordre de 170 à 250 euros par vidange. Nous vous invitons à consulter le site www.vidange-fosse-septique.com pour plus de détails.

vider la fosse à eaux usées : quels sont les coûts à calculer ?

Une zone humide construite produit relativement peu de boues fécales. L’élimination n’est généralement pas nécessaire chaque année. Avec certaines méthodes de construction, on peut même largement se passer de l’élimination des boues de vidange.

Ceux qui ont l’autorisation d’épandre les boues sur les champs qu’ils cultivent eux-mêmes ne doivent pas payer pour l’élimination des boues fécales. Dans ce cas, les seuls coûts impliqués sont ceux du pompage et du transport vers le site d’exploitation. Dans certains départements, de telles exemptions existent encore. La condition préalable est une surface de terre agricole suffisamment grande et cultivée par soi-même.

Il s’agit d’un exemple de coût pour une certaine taille d’installation (quantité de boues fécales) et un certain emplacement. Les coûts de vidange dans d’autres lieux peuvent varier.

De quels facteurs dépendent les coûts d’élimination ?

Les facteurs décisifs pour les coûts sont :

  • le lieu où les déchets sont éliminés (différences régionales)
  • la quantité de boues fécales à éliminer (taille de l’installation, type d’installation)
  • pour le coût total : la fréquence d’élimination annuelle

Quels coûts peuvent survenir dans des cas extrêmes ?

Dans le cas de fosses de collecte des eaux usées planifiées ou dimensionnées de manière trop petite, jusqu’à 10 vidanges par an peuvent être nécessaires. Dans ce cas, les coûts de vidange peuvent atteindre 3 000 euros par an (sauf si vous avez l’autorisation de l’épandre sur votre propre terrain). .

Les zones humides construites valent-elles la peine d’être exploitées ?

Du point de vue des coûts, une zone humide construite est clairement moins chère, tant en termes d’achat (installation) que d’exploitation – cela ne s’applique pas seulement aux coûts d’élimination des boues de vidange. En attendant, les zones humides construites sont également approuvées dans de nombreux endroits conformément aux exigences de la nouvelle directive-cadre de l’UE sur l’eau. La seule condition est de disposer d’une surface appropriée, inutilisée et de taille suffisante (pour les maisons individuelles, au moins 20 à 30 m²).

Un commentaire ?